Pratiques médiatiques, culturelles et minorités linguistiques

Jacques Guyot

Les voyages, le tourisme, les migrations, le commerce international et plus récemment le développement des réseaux audiovisuels satellitaires ont fait de la diversité linguistique une donnée familière. Cependant, jamais la variété des langues du monde n’a été autant menacée.

C’est dans ce contexte délicat que, sous la pression et la mobilisation sans faille de ceux qui pratiquent des langues minorisées, des organisations internationales comme l’UNESCO ou l’OIT, des institutions supra nationales comme le Conseil de l’Europe produisent depuis une vingtaine d’années des conventions ou chartes visant à favoriser et défendre la pluralité linguistique. Parallèlement, les réticences historiques des États vis-à-vis de l’officialisation des langues dites régionales commencent à s’estomper face au danger de plus en plus grand d’une disparition programmée d’une grande partie des langues du monde. Ici et là, les réseaux médiatiques officiels ou non, publics, associatifs ou privés proposent des programmes permettant de promouvoir les langues et cultures minorisées.

Après un état des lieux de la diversité linguistique mondiale, le cours s’intéressera aux pratiques médiatiques des minorités linguistiques et montrera combien ce qui est souvent présenté comme un phénomène purement culturel constitue un enjeu politique majeur.